Entre ciel et terre

Home / Mon parcours / Entre ciel et terre

Je suis né à Chamonix, en Haute-Savoie le 19 décembre 1989. Au pied du Mont-Blanc, mon papa est moniteur de ski. C’est donc tout naturellement qu’à 6 ans, je suis entré dans la grande famille du club des sports de ma ville. Mais je n’ai pas commencé par le combiné nordique, sport que je pratique actuellement au sein de l’équipe de France. J’ai découvert la glisse avec des skis alpins au pied. Il faut dire qu’à proximité de la maison familiale, les pistes ne manquent pas.

A 8 ans, j’ai fait une grande découverte : le saut à ski que je vais pratiquer en club à l’âge de 11 ans. Quel plaisir de s’envoler dans les airs et de ressentir un vrai sentiment de liberté. Je suis fasciné. A 14 ans, nouveau virage : je décide de pratiquer le combiné nordique, appréciant l’effort après le saut.

Ma vie va s’organiser autour de cette passion. J’intègre le lycée du Mont-Blanc René-Dayve de Passy, précisément au Fayet. Je ne suis pas le premier ; la liste des élèves qui ont réussi dans le sport est longue : Tessa Worley, Cyprien Richard, Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Laure Barthélémy, Sylvie Becaert, Vincent Vittoz, Roddy Darragon, Antoine Dénériaz…

A 17 ans, j’entre au Pôle France de Prémanon, dans le Jura et, à 19 ans, c’est ma première coupe du monde devant le nombreux public de Chaux-Neuve. Nous sommes en 2009. J’approche le monde des grands du combiné nordique et j’en ressens une vraie fierté.

Avec Wilfried Cailleau, Samuel Guy et Nicolas Martin, je deviens la même année vice-champion du monde juniors par équipes à Štrbské Pleso (SVK).
J’ai remporté cinq épreuves de la coupe continentale : la première en décembre 2010 à Park City, les deux suivantes à Predazzo en mars 2012.

Ma victoire aux Etats-Unis.

Ma victoire aux Etats-Unis.

L’hiver 2012-2013, je gagne à Wisla le 6 janvier et à Chaikovski, le 13 janvier. Mon meilleur résultat en coupe du monde est une 20e place à Almaty. Aux championnats du monde de Val di Fiemme, je réussis une 28e place dans un Gundersen sur le grand tremplin.

A Val Di Fiemme

A Val Di Fiemme

Ceux qui me connaissent bien savent aussi ma passion pour le parapente, l’alpinisme et, depuis quelques mois, la chute libre que je pratique à Chambéry.

 

COC

Un beau souvenir : ma victoire à Predazzo

Mes parents sont opticiens à Chamonix. J’ai suivi en parallèle de mon parcours sportif des études au lycée polyvalent Victor-Bérard, situé à Morez. Je décroche en juin dernier un BTS Opticien Lunetier et, depuis le mois de septembre, je suis en contrat CIP avec l’entreprise Lafarge optique à Chamonix, grâce aux aides de la région Rhône-Alpes, de l’Etat et de la FFS.

Je vis à Prémanon.

 

  Ma fiche officielle (FIS)

0 / Mon parcours / Geoffrey Lafarge / Oct 28, 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *